SIMPLISTAY, MAGUI et LANI c'est fini.
Voilà déjà maintenant 2 ans que l'entreprise est fermée.
J'ai souhaité arrêter l'activité avant de laisser d'importantes dettes et surtout, surtout, laisser les salariés sans salaire et sans nouvelle.

Je publie ici mes dernières émotions et souvenirs avant de tourner définitivement la page de plus de 10 ans de ma vie.

Ce fut une aventure intéressante, émouvante, stressante, importante, violente et une infinie liste de qualificatifs que je ne pourrais pas tous lister ici.

- une superbe couverture médiatique avec le 1er prix du Concours Lépine, un tournant dans la communication de la société (et personnellement une confirmation d'être serein dans les présentations publiques, quelle que soit l'importance de l'enjeu)

- la rencontre de personnes qui ont oeuvrées par leur travail, leurs différences et leurs motivations à faire exister et grandir ces projets. Merci à ceux qui ont travaillé à l'intérieur de l'entreprise mais également à ceux, nombreux, qui ont participés d'une manière ou d'une autre, depuis l'extérieur.

- un accompagnement pépinière de projet vers l'entreprise parfois indispensable, sans laquelle le projet n'aurait jamais pu être développé, parfois neutre : ni utile ni inutile, parfois lourd à porter et on aimerait vraiment ne plus en avoir

- l'immersion dans le monde particulier des maisons de retraites et centres hospitaliers pour personnes âgées. C'est encourageant de voir autant de bonnes volontés (malgré les reportages horribles que les médias essaient de diffuser) et désespérant de voir l'outrageuse santé financière des gros groupes qui ne font que de l'immobilier et la faillite financière silencieuse des centres hospitaliers publics (à ce sujet si une entreprise avait autant de difficultés financières l'entreprise serait déjà fermée).

- une désillusion dans l'association de personnes dans l'entreprise. Gérer seul une entreprise est à mon avis très (trop) compliqué, gérer une entreprise à plusieurs est également très (trop) compliqué. La phrase "s'associer c'est plus dangereux que le mariage, car pour le mariage le divorce existe" est vraie, mais très en-dessous de la vérité. Une amitié peut être réduite à néant par la gestion d'une société et / ou l'intervention de tierce personne mal informée voire mal intentionnée.

Je reste disponible si vous souhaitez en savoir plus sur cette aventure, de la naissance du projet "nom de code HESTIA" jusqu'à la mort de l'entreprise SIMPLISTAY, en passant par les différentess étapes et le devenir après cette fin.

Fabrice GUIRAUD

logo AIFF Premier prix du Concours Lépine International 2008
Prix du Premier Ministre 2009
Prix du Ministère de la Santé 2008 & 2009
logo Ministère de la Santé

Simplistay

SIMPLISTAY, concepteur de dispositifs intuitifs spcialement penss pour s'adapter aux besoins de publics spcifiques.

Associant toujours logiciels et matriels, SIMPLISTAY ne conoit ses produits qu'en fonction des besoins particuliers et spcifiques de certaines catgories d'utilisateurs. Ses produits ont toujours pour mission d'amliorer le quotidien ou le confort de vie des utilisateurs. C'est pour cette raison que SIMPLISTAY pense ses produits comme un dispositif complet, livr cl en main, et non pas comme un logiciel seul.

Les valeurs sociales et humaines sont dfinitivement ancres dans la conception fonctionnelle des dispositifs imagins par SIMPLISTAY. C'est pour cela que l'entreprise associe volontiers l'homme la machine, proposant en plus de ses produits une offre de services pour accompagner l'utilisateur dans sa relation avec le dispositif qu'il va utiliser au quotidien.

Concrtement, SIMPLISTAY peut raliser une aide l'animation et la communication pour les personnes ges (comme le produit MAGUI) et le commercialiser ou raliser une tude sur l'adaptation d'un systme informatique (logiciel et / ou matriel) comme notre service bureau d'tudes spcialises.

SIMPLISTAY - tous droits réservés / Réalisation FLAMME DESIGN